Tel : 01 69 39 21 05

Le Diabétique


images2

Le diabète est une maladie chronique due au fait que l’organisme ne produit plus ou pas assez d’insuline, ou que les cellules de l’organisme ne réagissent plus suffisamment à l’insuline. Produite par le pancréas, l’insuline est une hormone qui aide l’organisme à faire parvenir le glucose sanguin dans les cellules du corps.

Cest un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation. Cela se traduit par un taux de glucose dans le sang (encore appelé glycémie) élevé : on parle d’hyperglycémie.

 

Pour en savoir plus sur le diabète rendez-vous sur le site Parlons diabète

Le Risque Podologique

 

Les complications du diabète qui touchent les pieds sont étroitement liées à la baisse de sensibilité des nerfs de contact, empêchant la perception des petites blessures ou anomalies du pied (cor, durillon, fissure, crevasse, mycose…), lesquelles finissent par s’amplifier et s’infecter…avec un risque d’amputation.

Les pieds peuvent être atteints de deux manières.

  • l’atteinte des nerfs, ce que l’on appelle la polyneuropathie distale et symétrique. Celle-ci supprime le signal d’alerte qu’est la douleur.
  •  l’atteinte des artères; que l’on nomme artérite. Celle-là diminue l’arrivée du sang au niveau des pieds.

Il est important de vérifier la sensibilité de vos pieds par comparaison avec vos mains .

Exemple:  Sensation de la température de l’eau de la douche ou du bain.

La plaie du pied diabétique 


La plaie du pied diabétique peut être occasionnée par une lésion initialement mineure (de la simple coupure au frottement dû à des chaussures inadaptées). Elle  peut prendre trois formes :

  • La plaie neuropathique. Apparaissant au niveau des orteils ou sous la voûte plantaire « mal perforant plantaire », en regard d’une articulation du pied, cette plaie débute par un durillon/cor. Elle s’accompagne d’une perte de sensibilité (douleur/chaleur), présente des bords francs et la peau est sèche. Le diabète entraîne en effet une neuropathie qui touche les nerfs sensitifs et moteurs, et fragilise les extrémités des membres inférieurs. De ce fait, le pied du patient se déforme et ses ongles se recourbent tels des griffes. La perte de sensation au niveau du pied peut même empêcher le patient de se rendre compte qu’il a une plaie, celle-ci pouvant ensuite rapidement s’infecter.
  • La plaie ischémique. Elle est liée à un défaut d’irrigation. Elle apparaît la plupart du temps à l’extrémité des orteils, sur le talon ou au bord du pied. La peau se fragilise, est pâle ou bleutée ; le pied est froid et douloureux, parcouru par des sensations de brûlure ou de démangeaisons. Jaune, rouge, rose – ou noire si elle est nécrosée -, la plaie peut prendre différentes couleurs selon son stade d’avancement.  
  • La plaie neuro-ischémique. Elle est liée à une neuropathie associée à une ischémie. La plaie survient en bordure du pied ou au bout des orteils, voire sous les ongles du pied. Le premier signe est généralement une bulle, comme une ampoule née d’une friction répétée du pied dans une chaussure trop serrée ou trop étroite

 

pied diabetique 1

 

Les grades du Diabète


La gravité de l’atteinte podologique nécessite des efforts de prévention qui doivent être ciblés en fonction du risque. La Haute Autorité de Santé  a donc défini une gradation du risque podologique afin que la prise en charge soit adaptée. L’évaluation du pied permet de grader le niveau de risque de celui-ci selon la classification suivante :

  • Grade 0 : pas de neuropathie sensitive

Le grade 0 du risque podologique signifie qu’il n’y a pas de perte de sensibilité au niveau des pieds. Ainsi, le risque est le même que dans la population générale. C’est la situation la plus fréquente. Il convient de suivre les règles d’hygiène courantes, comme avoir un chaussage adapté et non traumatisant, ou encore d’éviter les macérations (séchage soigneux des pieds et éviter le port de chaussettes synthétiques) et les soins traumatiques (ex : utilisation d’un bistouri). Et surtout, il faut équilibrer au mieux son diabète et contrôler d’éventuels facteurs de risque (ex : le tabac, l’hypertension artérielle, le cholestérol…).

  • Grade 1 : neuropathie sensitive isolée

En plus des recommandations valables pour le grade 0, vous pouvez suivre les conseils suivants :

  •  Si l’atteinte est très douloureuse ou gênante : en parler avec votre médecin.En plus de l’équilibre glycémique, certains médicaments peuvent la soulager.
  •  Si l’atteinte correspond à une perte des sensations, vous devez – vous-même ou une personne de votre entourage – inspecter quotidiennement vos pieds. Cela vous permettra de détecter des plaies qui passeraient inaperçues. En cas de lésion, il est impératif de consulter au plus vite, même en l’absence de douleur.

De plus, Il faut faire particulièrement attention à ne pas traumatiser son pied par des soins trop agressifs et/ou corrosifs, par le port de chaussures traumatisantes, ou en marchant pieds nus…. Si vos pieds sont très secs, appliquez une crème hydratante quotidiennement. Et bien entendu, veillez à contrôler au mieux votre diabète pour éviter que la neuropathie ne s’aggrave.

  • Grade 2 : neuropathie sensitive associée à une artériopathie des membres inférieurs et/ou à une déformation du pied
  • Grade 3 : antécédent d’ulcération ou d’amputation.

Ces pieds très à risque (grade 2 et grade 3) nécessitent à la fois une vigilance accrue de votre part et/ou de celle de votre entourage, mais aussi des mesures de prévention actives des plaies. Les pédicures podologues ou les infirmiers vont retirer l’hyperkératose (la corne). Des pédicures-podologuesvont réaliser des orthèses ou des semelles pour corriger des points d’appui anormaux. Parfois, si votre pied est très déformé, vous devez même porter des chaussures faites sur-mesure. En cas d’atteinte artérielle, une revascularisation peut être indispensable.

Comment protéger vos pieds 


En plus des gestes d’hygiènes fondamentaux, il vous faut aussi apprendre à connaître les ennemis du pied afin d’éviter les plaies qui sont toujours à l’origine des amputations.

Le patient diabétique doit donc être particulièrement attentif à cette partie de son corps, en suivant ces quelques conseils de base :

  • Porter des chaussures adaptées à la forme du pied, toujours avec des chaussettes.
  • Ne jamais marcher pieds nus.
  • Montrer régulièrement ses pieds à un podologue.
  • Surveiller l’état général de ses pieds (utiliser un miroir pour inspecter la plante).
  • Continuer à veiller scrupuleusement à son taux de glycémie et observer un régime alimentaire limitant le diabète.
  • Faire appel à un pédicure ou un podologue pour prendre soin de ses pieds et de ses ongles (coupe/limage) et ne pas utiliser de coricides (produit contre les cors au pied).
  • Se laver chaque jour les pieds à l’eau et au savon, sans oublier de se sécher entre les orteils et de les hydrater à l’aide d’une crème.
  • Ne pas chercher à se réchauffer les pieds près d’une source de chaleur (bouillotte, par exemple).

 

Enfin, sachez que Les soins de prévention auprès des pédicures-podologues sont pris en charge par l’assurance maladie pour les patients en grade 2 (4 séances par an) ou en grade 3 (6 séances par an).

 

Les Différents Types de Diabète – la Classification de l’OMS –

  • Diabète insulinodépendant (type I)
  • Diabète non-insulinodépendant (type II) obèse
  • Diabète non-insulinodépendant (type II) non-obèse
  • Diabètes secondaires
  • Diabète gestationnel
  • Diabète MODY (Maturity Onset Diabetes of the Young)

  Les facteurs favorisants du diabète

  •  Âge + de 40 ans
  • Surcharge pondérale
  • Facteurs héréditaires
  • Facteurs familiaux
  • Facteurs viraux
  • Tension artérielle élevée
  • Grossesse

  L’hyperglycémie chronique (excès de sucre dans le glucose dans le
sang pendant des mois et des années) est le principal facteur des
complications secondaires du diabète. Parmi les complications « classiques »,
la maladie du pied diabétique n’est malheureusement pas encore suffisamment
connue alors qu’il s’agit d’un problème fréquent qui peut être grave s’il n’est
pas pris en charge rapidement et correctement.

Le pied du patient diabétique est une partie de son corps où plusieurs complications du
diabète peuvent avoir des effets directs et cumulés.

   L’atteinte des fibres nerveuses (polynévrite) va causer :

Une modification de la forme des pieds : pieds plats avec orteils en marteau (griffes), hallux valgus,
pied de Charcot. Ces déformations vont entraîner des points de pressions
anormaux avec callosités à la plante du pied et des lésions de frottement
au niveau des orteils.

Une diminution de la sensibilité au niveau des pieds de telle sorte qu’un patient diabétique
pourrait se blesser (lors d’une marche pieds-nus ou avec des chaussures
inadéquates) ou se brûler (bain chaud, bouillotte, couverture chauffante,
…). Une callosité ou une lésion de friction sont donc des signes d’alerte
importants mais souvent banalisés parce qu’il n’y a pas de douleur. Ces
lésions et callosités pourraient évoluer vers un véritable ulcère (mal perforant
plantaire ou ulcère de friction) qui risque de s’infecter et d’entraîner
une infection des os du pied (ostéite).

   L’atteinte des artères (artérite) provoque une moins bonne vascularisation des pieds et peut causer :

L’apparition de lésions classiques d’artérite : d’abord ischémie (aspect bleu-violet d’une partie
du pied et/ou des orteils)
 puis gangrène (lésion noirâtre).

Le retard de cicatrisation de certaines plaies ou lésions chez un patient avec atteinte d’artérite
importante.

    Ces lésions d’artérite (y compris la gangrène) peuvent être non-douloureuses chez certains
diabétiques parce qu’ils sont également atteints d’une polynévrite pouvant
supprimer toute sensation au niveau du pied.

    Le risque de lésion du pied est important chez un patient diabétique s’il présente un des critères suivants :

  • Grand âge ou longue durée du diabète
  • Antécédents d’ulcère ou de lésion du pied
  • Signes cliniques de neuropathie et/ou d’insuffisance vasculaire
  • Présence d’une rétinopathie ou d’une néphropathie
  • Mauvais soins du pied

Comment prévenir l’amputation chez le diabétique

  

  • Équilibre du diabète
  • Éducation des patients à risques
  • Traitement immédiat des plaies et prévention des récidives

 

L’hygiène des pieds 

 

  • Laver les pieds chaque jour, dont 2x par semaine avec Isobetadine® Savon Germicide
  • Contrôler la température de l’eau avec la main ou avec un thermomètre (36-37°C)
  • Éviter les bains de pieds trop longs (> 5 min.)
  • Bien sécher les pieds notamment entre les orteils
  • Changer de chaussettes tous les jours, préférer les chaussettes en laine ou coton sans couture
  • Aérer les chaussures

  La surveillance de vos pieds doit  :

  • Être quotidienne
  • Être minutieuse (mettre ses lunettes, utiliser un miroir ou se faire aider)
  • Être complète (plante des pieds, dos des pieds, espaces interdigitaux, ongles) où l’on recherche les
    lésions, les callosités, les fissures, les mycoses, les modifications de coloration.

  Les traitements préventifs

  •  Réduire les callosités et
    durillons à l’aide d’une pierre ponce. Ne jamais utiliser des ciseaux ni de lame
  • Appliquer quotidiennement une
    crème grasse (excepté entre les orteils) afin de prévenir les callosités et les fissures

Afin d’éviter les ongles incarnés, couper les ongles au carré avec des ciseaux à bout rond

  • Limer les ongles avec une lime en carton
  • Consulter un podologue pour
    traiter les cors, durillons, oeil-de-perdrix, ongle incarné,…

  Éviter les traumatismes 

  • Pas de chaussures ouvertes
  • Inspecter systématiquement avec la main l’intérieur de la chaussure avant de l’enfiler
  • Éviter la « chirurgie maison » : prohiber l’auto-traitement par instrument inadaptés et dangereux.
  • Ne jamais marcher « pieds nus »
  • Ne pas utiliser du matériel chauffant à proximité des pieds (bouillotte,  radiateur, …)

  Consulter votre Podologue

 Selon les problèmes rencontrés, le podologue pourra faire usage d’un ensemble de techniques adapté.

Lien vers la fédérations des diabétiques

 

Fanfan
Fanfan
8. Avril, 2021.
Contact pris téléphoniquement avec Mme Catherine MARTIN DESFARGES pour un rendez vous en pédicure, cette personne m'a donner une date rapidement, le jour de la consultation les protocoles d'hygiènes du COVID-19 ont bien été respectés, la pédicure mais bien à l'aise sont patient, prend le temps de bien lui expliquer la lésion, répond aux questions et dans mon cas elle à fait un superbe travail... Cabinet de Pédicure à recommander et leurs tarifs ne sont pas abusif.
valerie margerte
valerie margerte
31. Mars, 2021.
Daniel Le Guellec
Daniel Le Guellec
31. Mars, 2021.
Josselyne BOBROWSKI
Josselyne BOBROWSKI
29. Mars, 2021.
daniel RIVIERE
daniel RIVIERE
27. Mars, 2021.
Laurie Contreras
Laurie Contreras
26. Mars, 2021.
SZMIGECKI NICOLE
SZMIGECKI NICOLE
21. Mars, 2021.
Ras
Nadia Franck
Nadia Franck
19. Mars, 2021.
Excellent accueil très professionnelle à l écoute de ses patients efficace !
Diane Lidia
Diane Lidia
19. Mars, 2021.
Anne-Marie BADEZ
Anne-Marie BADEZ
19. Mars, 2021.
Rendez-vous

Adresse

 9 Rue Philisbourg

Résidence la Fontaine de Montamartel

91800 BRUNOY


Tel.01.69.39.21.05



Consultations sur RDV uniquement

au cabinet et à domicile

du lundi au samedi de    

 09H00 à 20H00 


Transports

Les horaires de train


le stationnement


Les horaires de bus



Géolocalisation

Les Podologues


Donnez votre avis

Fanfan
Fanfan
8. Avril, 2021.
Contact pris téléphoniquement avec Mme Catherine MARTIN DESFARGES pour un rendez vous en pédicure, cette personne m'a donner une date rapidement, le jour de la consultation les protocoles d'hygiènes du COVID-19 ont bien été respectés, la pédicure mais bien à l'aise sont patient, prend le temps de bien lui expliquer la lésion, répond aux questions et dans mon cas elle à fait un superbe travail... Cabinet de Pédicure à recommander et leurs tarifs ne sont pas abusif.
valerie margerte
valerie margerte
31. Mars, 2021.
Daniel Le Guellec
Daniel Le Guellec
31. Mars, 2021.
Josselyne BOBROWSKI
Josselyne BOBROWSKI
29. Mars, 2021.
daniel RIVIERE
daniel RIVIERE
27. Mars, 2021.
Laurie Contreras
Laurie Contreras
26. Mars, 2021.
SZMIGECKI NICOLE
SZMIGECKI NICOLE
21. Mars, 2021.
Ras
Nadia Franck
Nadia Franck
19. Mars, 2021.
Excellent accueil très professionnelle à l écoute de ses patients efficace !
Diane Lidia
Diane Lidia
19. Mars, 2021.
Anne-Marie BADEZ
Anne-Marie BADEZ
19. Mars, 2021.
S . Sociale

 L'assurance maladie

Le diabète et l'assurance maladie

   

Diabète

Remboursement pour personnes diabétiques de grade 2 et 3. (grade de risque podologique) : 

27 euros par séance (Remboursement S.Sociale) 

4 séances par an en Grade 2 

6 séances par an en Grade 3

Contact

Info Covid19

Aides

 

Autres liens

La santé du pied